You are currently viewing COALITION EUROPEENNE – PRECISIONS POUR AGIR

COALITION EUROPEENNE – PRECISIONS POUR AGIR

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Non classé

Ajoutez votre titre ici

Rappel de l’objet : INTERPELLATION en RESPONSABILITE, pour complicité de terrorisme d’Etat et de crimes contre l’humanité, de toute la hiérarchie des élus et des personnes disposant d’une autorité publique.



Motif (résumé) :
Dénonciation d’actes criminels comme conséquences d’une corruption en bandes organisées
visant, par une propagande anxiogène et mensongère persistante, à imposer aux populations
l’injection d’un produit expérimental dangereux sans fondements sérieux et une soumission à un contrôle totalitaire.


PRECISIONS POUR AGIR


I ‐ Plaintes à déposer dans les brigades de gendarmerie
Deux motivations possibles :
a) En tant que victime d’effets secondaires graves, ou témoin, contre MACRON, les membres des gouvernements successifs, l’Agence Nationale de Santé, les A.R.S., les professionnels de santé, pour avoir fait la promotion d’une « vaccination » par un produit expérimental d’ingénierie pharmaceutique, alors que les phases d’essais cliniques n’étaient pas achevées et que les laboratoires eux‐mêmes stipulaient dans leur contrat se dégager de toute responsabilité.
La plainte doit être appuyée par une copie de dossier médical sur les effets secondaires subis.

Fondements juridiques :
– Violation de l’article L1111‐4 du code de santé publique sur le consentement libre et éclairé, pour défaut d’informations connues des personnes incriminées sur les conséquences de l’acceptation d’une injection et les risques graves encourus.
– Code de Nuremberg 1947, notamment l’article 7.
– Crimes contre l’humanité, crimes de génocide, article 5 du statut de ROME

b) De chacun en tant que victime de discrimination par le chef de l’Etat MACRON, exerçant les plus hautes fonctions du pouvoir exécutif de la République au motif que « Les non‐vaccinés, j’ai très envie de les emmerder » petite phrase prononcée par le président de la République
française Emmanuel Macron le 4 janvier 2022, alors qu’apparemment, selon les déclarations de Jean LASALLE, le chef de l’Etat n’est, lui‐même, pas « vacciné ».

Fondements juridiques :
– Incitation à la haine, à la violence ou à la discrimination.
Violation de l’article 225‐1 du code pénal
Crime de haute trahison, violation de la Constitution, tant en regard de son préambule que
concernant les devoirs du président de la république.

II – Diffusion de l’INTERPELLATION en RESPONSABILITE
Chacun use de son pouvoir légitime pour diffuser, auprès de toute personne ou institution
représentant une autorité publique, le document établi par la COALITION EUROPEENNE.
Une version résumée avec renvoi au document initial a été établie pour faciliter la diffusion, dans les boîtes aux lettres ou en main propre, par chacun à moindre frais.

Lien pour téléchargement du résumé (3 pages) :
https://drive.proton.me/urls/8NB427F4XG#eUejRItmPDhE

Lien pour téléchargement de l’interpellation (14 pages) :
https://drive.proton.me/urls/ZD5A8ZCZ4R#YHcUXSBUhMTy


III – Soutien de la plainte pour crimes contre l’humanité devant la Cour Pénale Internationale
Chacun est légalement fondé à soutenir individuellement la plainte collective OTP‐CR‐271/21
déposée pour demande d’ouverture d’enquête sur les crimes contre l’humanité perpétrés par le chef de l’Etat, les membres des gouvernements, les différents complices.

Lien pour téléchargement de la plainte et la procédure de dépôt :
Procédure de dépôt : https://drive.proton.me/urls/WWVB2X9J4G#piP3PkPr53vy
Plainte individuelle : https://drive.proton.me/urls/3FG2KZJTDW#EcdZgImEGEWV

Nous sommes le nombre et nous devons reprendre le contrôle de notre propre existence.